Le premier jour d’un jeune juriste

Partager
Tweeter
Partager
Courriel

Ah, la rentrée… Que de souvenirs de première journée d’école, d’initiation facultaire, de premier job… C’est sur cette prémisse que, à l’automne 2011, SOQUIJ lançait un concours intitulé «Le premier jour» pour publiciser le programme SOQUIJ dès aujourd’hui pour les jeunes juristes, qui permet à cette clientèle de profiter d’importants rabais sur nos outils de recherche.

Après avoir visionné la capsule vidéo, les avocats et notaires de tous âges étaient invités à partager une anecdote concernant leur première journée de travail. L’auteure de l’histoire ayant généré le plus d’activité (commentaires et partages sur les réseaux sociaux) avait gagné un iPad 2. Voici l’une des anecdotes qui avaient été soumises :

Première journée de stage en chambre criminelle. Une comparution. Je suis nerveuse. Je vais m’adresser à un juge pour la première fois. Jamais vu de criminels non plus. J’entre dans la salle d’audience. Où s’assoient les avocats de la défense? Un avocat m’indique l’endroit. Je prend place. Je vérifie 3 fois le nom du client, je répète mentalement ce que je dois dire. Le public dans la salle me regarde curieusement.. L’agent de sécurité derrière moi – ça doit être vraiment dangereux pour qu’on ait droit à une garde rapprochée – est pris d’un fou rire. Je lui jette un oeil, l’air interrogateur. La porte derrière lui s’ouvre, les détenus entrent, menottés, je tourne la tête vers la salle, tout le monde rigole, je comprends subitement. Je suis dans le box des accusés?! Je me précipite hors du box au moment où le juge entre. J’ai droit à un regard furieux. Tous le monde s’assoit. Sauf moi. Je ne sais toujours pas de quel côté m’asseoir…

Et vous, avez-vous vécu une première journée marquante? Racontez-nous ça dans les commentaires!

#SOQUIJ40

Partager
Tweeter
Partager
Courriel

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *