«

»

Oct 24 2016

Le chien MIRA, un chien pas comme les autres

florence_et_maldivesL’an dernier, j’écrivais mon tout premier billet de blogue. L’expérience m’a tellement plu (et a tant fait plaisir à ma maîtresse Florence) que j’ai décidé de récidiver cette année, d’autant plus que la Journée qui a du chien est de retour pour une deuxième édition, aujourd’hui, le 24 octobre 2016.

Pour vous sensibiliser davantage à la cause de la Fondation Mira, j’ai envie de vous expliquer les étapes que mes collègues canins et moi avons dû franchir pour devenir de bons chiens de travail.

La génétique

Au départ, il faut savoir que la Fondation Mira privilégie trois races de chiens, soit le labrador, le bouvier bernois et le croisement de ces deux races, le labernois. Nos parents, les chiens reproducteurs, sont sélectionnés rigoureusement selon plusieurs critères (santé, tempérament, apparence physique, absence de maladies héréditaires, etc.). Un soin particulier est apporté à la collecte de données génétiques afin de produire un chien-guide ou un chien d’assistance de première qualité. Actuellement pour la reproduction, il y a 12 mâles et 42 femelles.

La formation

Plus de 300 chiots naissent chaque année et demeurent à la pouponnière Mira 9 semaines en compagnie de leur mère. Ensuite, chacun des chiots part vivre une nouvelle aventure dans une famille d’accueil. Cette famille en prendra soin et veillera à sa socialisation durant sa première année de vie. Cela signifie l’élever et l’exposer régulièrement à diverses situations et lieux publics dans lesquels il aura à travailler.

Bien que les chiens en famille d’accueil ne bénéficient pas de la protection de l’article 10 de la  Charte des droits et libertés de la personne à l’instar des chiens au travail (voir à ce titre les billets de blogue suivants : Chien d’assistance pour enfants autistes : la Cour d’appel éclaircit les droits de parents et L’accompagnement de l’employé non voyant par un chien-guide), il est important de souligner la tolérance des divers commerces, lieux publics, compagnies de transport, etc., qui permettent à ces familles de mener à bien leur mission. En effet, sans ces familles d’accueil, la Fondation Mira ne pourrait entraîner annuellement ces 300 chiots!

L’évaluation

Vers l’âge d’un an, nous retournons une semaine à la Fondation pour notre évaluation, qui comprend plusieurs tests. C’est à cette occasion que notre programme d’études (chien-guide, chien d’assistance pour mobilité réduite ou chien d’assistance pour enfant TSA) est déterminé. Afin d’être sélectionné, un chien «devra être courageux et confiant en tout temps, être doté d’une tolérance sans borne, être l’infatigable serviteur toujours prêt, beau temps, mauvais temps, être vigilant et imaginatif, avoir de l’initiative et de la réserve au moment opportun, être un ami aussi fidèle qu’essentiel, et qui plus est, posséder une santé sans faille». (http://www.mira.ca/fr/aider-mira/9/etre-famille-d-accueil_57.html)

À la suite de notre évaluation, nous retournons dans notre famille d’accueil jusqu’au début de nos classes respectives. La durée de la formation avec l’entraîneur varie de 4 à 6 mois, selon les programmes.

Vient ensuite le moment tant attendu: le jumelage avec notre partenaire, celui ou celle que nous allons aider au quotidien!

La vie à deux

L’équipe de la Fondation Mira analyse minutieusement les besoins des bénéficiaires pour effectuer le meilleur pairage possible. Une fois cette étape accomplie, le duo bénéficiaire/chien suit une formation de 7 à 30 jours à la Fondation Mira avec nos entraîneurs. Cette période est fort importante, car c’est à ce moment que l’on apprend davantage à se connaître. C’est donc le début de l’aventure de notre duo! Pendant environ sept ans nous travaillerons auprès de notre bénéficiaire pour ensuite prendre une retraite bien méritée.

Et puis après…

Je vous entends déjà vous demander ce qui se produit lorsque nous sommes à la retraite. Pour certains d’entre nous, cela signifiera être accueilli par un membre de la famille de notre bénéficiaire, pour d’autres, ce sera le retour dans leur famille d’accueil et, enfin, il est possible d’être adopté par des personnes qui s’adressent à la Fondation afin de recueillir un chien retraité.

J’espère que mon deuxième billet vous a plu. Je vous invite à participer en grand nombre à la Journée qui a du chien afin d’amasser le plus de dons possibles et ainsi permettre à plusieurs chiens Mira d’accomplir leur fabuleuse et si importante mission. Faites un don et devenez le meilleur ami de la Fondation Mira!

Regardez-nous en action dans les capsules de Mira TV et si vous en avez l’occasion, voyez ce très beau documentaire sur Éric St-Pierre, fondateur de Mira, Mira, une histoire de cœur.

 

Au sujet de l'auteur

Maldives

Maldives est un bouvier bernois femelle âgé de 7 ans. Née au sein de l’élevage sélect de la Fondation Mira, elle a reçu un entraînement poussé pour agir comme chien d’assistance auprès des enfants présentant des troubles du spectre de l’autisme et autres troubles connexes. Pendant que Florence est à l'école, Maldives accompagne la maman de celle-ci au travail. Dans ses temps libres, Maldives aime tout particulièrement recevoir des câlins et jouer dehors avec Florence!

Lien Permanent pour cet article : http://blogue.soquij.qc.ca/2016/10/24/chien-mira-chien-autres/

Les commentaires des lecteurs sont les bienvenus et sont même encouragés dans le respect de la nétiquette. Notez que les auteurs du blogue ne peuvent donner d'opinion ni de conseil juridique relativement aux situations personnelles des lecteurs. Ces derniers devraient consulter un avocat ou un notaire pour obtenir des réponses appropriées à leurs circonstances particulières. Consultez le site Votre boussole juridique pour trouver des ressources gratuites ou à faible coût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>