Pénal (C.S. Can.): Aucun procès secret ne s’est déroulé en l’espèce; l’ampleur de la controverse qui a pris naissance à la suite de la publication du premier arrêt de la Cour d’appel aurait pu être limitée si celle ci n’avait pas eu recours à l’expression «procès secret» pour décrire ce qui était, dans les faits, un huis clos survenu dans une instance s’étant amorcée et ayant initialement cheminé publiquement.

Print Friendly, PDF & Email