Avant les banques de données…

Partager
Tweeter
Partager
Courriel
Source : Journal Le Barreau, février 1970

Avant les banques de données, il y avait les microfiches. Mine de rien, il s’agissait d’une avancée majeure puisqu’elles permettaient de remplacer des centaines de volumes.

Mis sur pied en 1968 par le Barreau du Québec avec la collaboration de Bell and Howell, le Mini-Biblex était une bibliothèque juridique sur microfiches dont le maintien et l’enrichissement sont devenus la responsabilité de SOQUIJ au moment de sa création.

Ainsi, le rapport annuel 1976-77 de SOQUIJ indique :

«Chaque microfiche dimension 4″ x 6″ contient 96 pages de texte. Leur qualité ainsi que celle des lecteurs permet un usage agréable et sans fatigue même pendant plusieurs heures. […] À ce jour, la collection Mini-Biblex dépasse un million et demi de pages et peut loger dans un espace d’un pied cube. […]

Le service Mini-Biblex comprend les collections suivantes: les lois et les règlements du Québec, les recueils de jurisprudence de la Cour suprême, de la Cour d’Appel, de la Cour supérieure, les Rapports de pratique et de la Revue légale, la Revue du Barreau et la Revue du Notariat, ainsi que les collections de doctrine de Mignault, Trudel et Planiol et Ripert […]»

SOQUIJ a nourri les collections de textes intégraux des jugements résumés jusqu’au milieu des années 1990, époque à laquelle les juristes sont devenus habitués à se procurer les textes intégraux à même les banques de données.

On en a fait, du chemin!

#SOQUIJ40

Partager
Tweeter
Partager
Courriel

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *