«

»

Avr 21 2016

Après, il y eut AZIMUT.

DATUM. Stairs. Relégués aux confins de notre mémoire, ces systèmes de recherche de jurisprudence, législation et autres renseignements juridiques et judiciaires étaient des précurseurs de l’autoroute de l’information qui, dès le milieu des années 1990, a mis à notre disposition des milliers d’informations et de services sur le World Wide Web.

Avec l’introduction, en 1991-1992, de l’interface SOQUIJ PLUS pour STAIRS, la consultation des banques de données a été rendue beaucoup plus agréable. Mais une évolution technologique n’attendant pas l’autre, le besoin de changement s’est fait sentir de nouveau… Avec l’avènement des interfaces graphiques caractéristiques du Web, l’équipe de SOQUIJ a œuvré, de 1995 à 1999, à la création d’AZIMUT, Documentation juridique.

AZIMUT a permis de regrouper l’ensemble des services à une même adresse : les plumitifs, le registre foncier ainsi que Juris.doc, le moteur de recherche de jurisprudence. À cet égard, ce fut aussi l’occasion de revoir la tarification afin d’éliminer la notion de temps d’utilisation et de volume de téléchargement et de favoriser un tarif fixe par type de document consulté, soit le résumé ou le texte intégral, soit les deux.

Au fil du temps, l’ajout de types de documents a considérablement alourdi la formule : fiches de Doctrine, Historique, et Citateur; Articles de lois refondues; et Documents indexés. En outre, AZIMUT a continué d’évoluer avec l’ajout de nombreuses banques spécialisées, de fonctionnalités de recherche et de lois annotées.

Avec l’évolution parallèle de notre clientèle, de plus en plus informatisée et habile avec les technologies de l’information, on ne doit pas se surprendre qu’une nouvelle version de notre environnement de diffusion ait été déployée au cours des deux dernières années avec le Portail SOQUIJ. #SOQUIJ40

Lien Permanent pour cet article : http://blogue.soquij.qc.ca/2016/04/21/apres-y-eut-azimut/

Les commentaires des lecteurs sont les bienvenus et sont même encouragés dans le respect de la nétiquette. Notez que les auteurs du blogue ne peuvent donner d'opinion ni de conseil juridique relativement aux situations personnelles des lecteurs. Ces derniers devraient consulter un avocat ou un notaire pour obtenir des réponses appropriées à leurs circonstances particulières. Consultez le site Votre boussole juridique pour trouver des ressources gratuites ou à faible coût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>