L’Univers m’appartient! Un demandeur fantaisiste est déclaré plaideur quérulent

Partager
Tweeter
Partager
Courriel

Voulant faire la collection des planètes du système solaire comme d’autres font une collection de cartes de hockey, Sylvio Langevin a déposé trois recours en revendication de la propriété de ces planètes. Il explique cette revendication relative à l’espace en disant qu’il a appris que les Chinois avaient l’intention d’envoyer des stations orbitales dans l’espace et qu’il ne veut pas qu’il se forme une autre ville chinoise dans l’espace au-dessus de lui. Ses 3 demandes lui permettraient de devenir propriétaire de 9 planètes, de la Lune et des 4 lunes de Jupiter, pour un total de 14 planètes.

Saisi de deux des trois demandes, le tribunal a déclaré que ces recours n’avaient aucun fondement juridique. D’office, le juge a déclaré Langevin plaideur quérulent en raison des multiples litiges soumis par ce dernier depuis 2001. Les sommes qu’il réclamait étaient exorbitantes et tous les recours entrepris, sous six prénoms ou présentations de prénoms différents, ont été rejetés. En outre, il éprouve de la fierté d’avoir entrepris 51 recours contre le gouvernement. Le juge a estimé qu’il utilisait le système judiciaire de façon abusive.

À la suite de cette décision, Langevin (Re), il ne pourra plus déposer de procédures judiciaires à la Cour supérieure sans obtenir, au préalable, une autorisation écrite du juge en chef de cette cour.

Partager
Tweeter
Partager
Courriel

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *