Danielle Blondin
Biographie

Me Danielle Blondin est directrice de l’information juridique. Me Blondin s’est jointe à SOQUIJ en juin 1996 en tant que conseillère juridique, puis elle a été coordonnatrice, droit civil et pénal. Responsable du secteur rédaction de SOQUIJ, les activités de production technique des produits ainsi que la gestion des partenaires fournisseurs de contenus juridiques relèvent également d'elle.

Articles de l'auteur

Lost in translation

Le rayonnement de la jurisprudence québécoise au Canada anglais : état de la situation et enjeux entourant la traduction des décisions.

Vie privée et travail : conciliation impossible?

Le mois de juin et ses parfums du début de l’été invitent à la réflexion sur le choix des vacances… et peut-être aussi sur la place qu’occupe le travail dans notre vie. Est-ce bien facile de tracer une ligne entre notre «sphère d’autonomie personnelle»1 et notre vie professionnelle? La jurisprudence propose plusieurs illustrations de zones grises. D’entrée de jeu, rappelons les propos du juge LeBel dans Trudeau2 : «[…] son statut de salarié ne créait pas un rapport de hiérarchie sociale qui le soumettrait, à tous égards, au regard et au pouvoir de l’employeur, en dehors même de son travail.» Appelée à se prononcer sur la recevabilité en preuve d’une bande vidéo résultant d’une filature d’un salarié en arrêt de travail, la Cour d’appel a estimé que le problème ne pouvait se régler en donnant au concept de vie privée […]

À chaque crime suffit sa peine

« Tout inculpé a le droit de ne pas recevoir une peine additionnelle à l’égard d’une infraction pour laquelle il a déjà été puni. » Les tribunaux qui se sont penchés sur l’application de cette garantie constitutionnelle prévue à l’article 11 h) de la Charte canadienne des droits et libertés devaient notamment cerner la notion de «peine additionnelle».