Chroniques linguistiques

Chroniques linguistiques

Toutes les chroniques

Accepter, accueillir, refuser et rejeter; admissibilité et recevabilité

l est important de différencier selon le contexte les verbes qui suivent: on accueille (ou on rejette) une demande; on accepte, on accorde, on autorise (ou on refuse) ce qui fait l’objet d’une demande. Par exemple:

  • le commissaire du travail accueille une requête en accréditation et autorise l’accréditation;
  • une demande d’indemnisation est accueillie par la CSST et l’indemnisation est accordée;
  • si la Cour supérieure rejette une requête en évocation, l’évocation est refusée.

Enfin, les appels et les griefs sont toujours accueillis ou rejetés.

Par ailleurs, il convient de n’employer le terme admissibilité que dans le cas de personnes et le terme recevabilité que dans le cas de choses. On dira donc d’un travailleur qu’il est admissible (et non «éligible») à un emploi et, au cours de l’audition d’un grief, que la preuve est recevable.

Print Friendly, PDF & Email