Chroniques linguistiques

Chroniques linguistiques

Toutes les chroniques

Inventaire et stock

Il arrive parfois que, croyant bien faire, l’on évite d’utiliser un mot emprunté à l’anglais mais bel et bien passé dans l’usage pour lui en préférer un à consonance apparemment plus française, mais mal adapté à la réalité que l’on veut décrire, ou encore carrément erroné.

Il est est ainsi du mot stock, que l’on remplace à tort par le mot inventaire. L’inventaire est une «opération qui consiste à énumérer et à décrire les éléments du passif et de l’actif d’une communauté, d’une succession, etc.» ou une «revue minutieuse et détaillée d’un ensemble de choses» (Nouveau Petit Robert).

L’ensemble des marchandises en réserve dans un entrepôt ou dans un magasin s’appelle le stock. Ce mot désigne les marchandises elles-mêmes, et non l’idée qu’elles sont en vente ou en réserve (alors que le mot anglais stock a les deux sens).

On ne doit donc pas dire «avoir en stock», calque de l’anglais to have in stock, mais avoir en vente, en réserve.

On n’écoule pas des «surplus d’inventaire», mais des surplus de stock.

On ne fait pas une «vente d’inventaire», mais un solde après inventaire.

Par contre, on peut très bien fermer un magasin pour cause d’inventaire… des stocks! Quant aux mots stocker et stockage, ils sont également bien français depuis la fin du XIXe siècle.

Print Friendly, PDF & Email